En ligne

Nous avons 562 invités et aucun membre en ligne

Edito ETR - janvier 2012 - L’auto-arbitrage Carambole sauf 5 Quilles

Création : vendredi 20 janvier 2012 Mis à jour : lundi 13 février 2012

etr250L’organisation des compétitions de tous niveaux (régionales, nationales,internationales,) demande parfois aux directeurs de jeux ne disposant pas du nombre nécessaire d’arbitres (officiels ou non) de faire appel à l’auto-arbitrage, à savoir : demander aux compétiteurs de gérer (arbitrage + marquage) leurs matchs sans aucune « aide » de quiconque. (*)

Ce document a pour but de proposer une aide à ces compétiteurs. Il n’est donc pas contractuel, la seule référence étant le code sportif (CP). (consultable dans chaque club).

 

Un rappel pour tous les sportifs (débutant ou champion) :

Respecter l’adversaire, les règles du jeu. De refuser toute forme de violence et de tricherie. Etre loyal dans le sport et maître de soi en toute circonstance. Etre exemplaire, tolérant et généreux.

Le directeur de jeu désignant pour chaque tour de jeu l’attribution des billards (+ les autres attributions prévues dans le CP (article GE 2.2.12)), les joueurs doivent disposer avant chaque partie : d’une feuille de marque et d’un stylo, permettant à tour de rôle de noter les points de son adversaire. Bien être informé du nombre de points à réaliser (éventuellement le nombre de reprises maximum) en fonction de la catégorie et du mode de jeu.

Toutes les informations suivantes viennent du CP (chapitre GE 6.4) :

Chaque joueur a droit à 5 minutes d’échauffement. Après cet échauffement, les joueurs doivent effectuer le tirage à la bande afin de désigner le joueur qui commence la partie. La rouge étant placée sur la mouche haute, les 2 billes des joueurs étant placées à la hauteur des mouches basses. (les repères devant être présents sur le billard (178mm de chaque grande bande). L’attribution des billes se fait de la façon suivante : le joueur qui gagne le tirage choisit de débuter ou de laisser son adversaire commencer. Le joueur qui débute la partie joue avec la bille blanche et ce pendant toute la partie.

Le carambolage de départ doit se jouer par l’attaque directe de la bille rouge. Idem pour la reprise égalisatrice.
Pour le nettoyage des billes (sauf contact avec autre bille ou à la bande) en cours de partie, à l’adversaire du joueur en cours de l’effectuer avec les piges pour le repérage et le chiffon mis à disposition pour la compétition.

L’annonce des points (par l’autre joueur) doit être faite de façon audible sans déranger les autres tables. Pour les annonces multiples (nombre de points, pour.. ,position des billes par rapport aux zones règlementées, éventuellement le « contact » bille/bande), les compétiteurs doivent le faire dans cet ordre.

Le décompte final est annoncé lorsque le joueur en cours de partie joue pour 5, 4,3,2 ou 1pt sauf aux parties par 3 bandes (décompte à 3 pts). Si les parties sont avec limitation de reprise, l’annonce se fait à la dernière reprise. Avec la remise sur mouche pour la reprise.


Définition des fautes (Article GE6.4.12): le joueur fait faute et la main passe à son adversaire :

  • Si une ou plusieurs billes sortent hors du billard,
  • Si il joue avant que les 3 billes sont immobiles,
  • S’il touche une bille quelconque avec la main ou autre accessoire,
  • S’il queute (le queutage c’est le procédé qui touche plusieurs fois la bille en mouvement, ou qui est en contact avec la bille en mouvement, ou qui est encore en contact avec la bille où celle-ci touche une autre bille ou bande.
  • Si joue en direction d’une bande lorsque celle-ci est en contact avec sa bille
  • Si, il touche la bille avec autre chose que le procédé (exemple la virole)
  • Si la bille, après contact avec le procédé ne prend pas la direction initiale de la queue ou décolle de la surface de jeu (fausse queue)
  • Si, au moment où il anime sa bille, aucun de ses pieds n’est en contact avec le sol. Utilisation possible d’un rehausseur de 20cm (facultatif)
  • Si la semelle de la chaussure touche le drap de la table ou les bandes.
  • Si il fait intentionnellement des points de repère sur le billard (bande, surface de jeu ou bord du billard)
  • Si il ne joue pas avec sa bille, si il change de bille en cours de série. (les carambolages réalisés avant le constat de la faute restent acquis.
  • Si il ne sort pas au moins une bille d’une zone règlementée après l’annonce  « dedans »
  • Si il commet un dépassement de temps
  • Si il n’exécute pas (sauf au 3 bandes) le point de départ ou reprise ou remise sur mouches comme indiqué ci dessus.

Tout les paragraphes des fautes ont été indiqués volontairement, ceci afin que tous les compétiteurs lors d’un auto-arbitrage comprennent toutes les annonces faites.


(*) l’assistance d’une personne ne maîtrisant pas l’arbitrage peut faire office de marqueur.


Positions des billes pour le tirage à la bande
et le point de départ (bille blanche à droite ou à gauche au choix du joueur)

 


 

Pour l’ETR, Le Responsable Arbitrage, René Gallo