Annuaire des clubs

Paris 2024

En ligne

Nous avons 182 invités et aucun membre en ligne

Jean-Michel Delamarche

Création : jeudi 28 juillet 2011 Mis à jour : vendredi 29 juillet 2011

Jean-Michel Delamarche est le maillon fort de l'équipe Rennes 2 DN3. Joueur passionné et confirmé ayant évolué en élite Afebas plusieurs années, on le reconnaît par son flegme autour d'une table, et en dehors il devient le bout-en-train de la troupe. Tout juste arrivé sur le circuit FFB Bretagne, il est devenu champion de Bretagne catégorie vétéran en remportant 5 des 6 tournois régionaux Vétérans.

Il répond à nos questions et nous apporte un regard neuf :

Depuis combien de temps joues-tu ?
J’ai démarré le billard anglais en 1989 avec mon frère et j’ai arrêté durant 9 ans. Je vous laisse faire le calcul.

Comment as-tu découvert le billard ?
Le Billard anglais a connu ses premières heures en Bretagne au travers des bars. Lorsque j’étais jeune et en galère, j’y ai pas mal passé de temps avec mon frère pour finalement prendre une licence dans une crêperie (La Pommeraie à Rennes) avec Martine et Laurent Gaudin.

Quelles sont pour toi les qualités essentielles au billard ?
Concentration, observation, intelligence tactique et persévérance.

Qu’est-ce qui te fascine le plus dans le billard ?
Les joueurs capables de fermer des tables avec une justesse incroyable dans un temps record. Je pense à Jason Shaw, Champion du Monde 2010.

Que conseilles-tu aux jeunes qui débutent dans le billard ?
D’observer les joueurs de haut niveau, de réaliser de nombreux exercices en profitant si possible de l’expérience des moins jeunes et de participer à des compétitions pour cultiver son sens de la « bagarre » sur la table. Ce n’est pas toujours le plus fort qui gagne mais plutôt celui qui en a le plus envie, c’est pour cela qu’il devient le plus fort.

As-tu déjà encadré une séance d’apprentissage pour des jeunes ?
Non, il n’y a pas de joueurs de moins de 18 ans dans mon club. C’est pourtant un exercice qui doit apporter beaucoup de satisfaction.

Quelle marque de queue de billard recommanderais-tu ?
Je joue avec une Queue Craft. Pour autant, je ne pense pas que l’on puisse recommander une marque ou un modèle. C’est une question de feeling.

Quel est ton meilleur souvenir au 8 pool ?
Le titre de vice Champion de France N1 AFEBAS lorsque avec mon équipe du Tiffany’s 3 de Rennes, nous sommes monté sur le podium à Gien lors de la finale des champions. Les titres par équipe, c’est le kiff total, quel bonheur.

Te considères-tu davantage joueur individuel ou d’équipe ?
Incontestablement par équipe, sans cela, je ne ferais plus de compétition depuis longtemps.

Que penses-tu de la formule championnat par équipes proposée par la Ligue de Bretagne de Billard ?
J’ai beaucoup aimé la formule de cette année en DN3 avec les 2 groupes de début de saison qui ce sont coupés en 2 autres groupes DN3 et promo DN3. J’aurais aimé que cette formule soit renouvelée avec quelques améliorations. Le niveau DN3 en Bretagne est très relevé à mon sens. On y trouve beaucoup d’adversaires de haut niveau dans une ambiance très saine.

Vois-tu des améliorations à apporter à cette formule ?
Oui, dans le système de monté-descente et dans l’attribution des points avant de démarrer la 2nd moitié de saison. Le système informatique me semble également très fragile sur les championnats par équipe.

Que penses-tu en général de l’accueil réservé par les clubs en championnat ou lors des tournois nationaux ?
En Bretagne, très bien partout, les bénévoles sont tous très accueillants et sympas. On peut les féliciter de leur investissement sans lequel tous ce qui se fait aujourd’hui en Bretagne ne seraient pas possible.
Sur les Tournois Nationaux, je trouve absolument anormal pour ne pas dire inadmissible que la ligue de Bretagne 8 pool soit ignorée à ce point dans ses candidatures à des évènements nationaux alors que la Ligue de Bretagne 8 pool est devenue en quelques années, l’une des plus importantes en France. J’aimerai beaucoup que des Bretons intègrent les rangs des décideurs de la CSN8Pool pour que ce qui nous revient de droit, nous soit accordé.

Quels sont les joueurs français que tu admires le plus ?
●        Christophe Lambert : Incontestablement le meilleur Français depuis longtemps.
●        Stéphane Dumont : Après tant d’années de pratique, conserver un tel niveau de motivation montre une très grande    force de caractère, une qualité obligatoire pour performer.
●        Fréderic Ballouard : Quel palmarès et quel investissement !
●        Yohan Chedmail : Mon pote Yoyo parti vivre sa vie au Pays de Galles. Un geste d’une pureté exceptionnelle et tellement   sympa et accessible !

A ton avis, quel est le meilleur joueur 8 pool du moment ?
Christophe Lambert mais je note également la grande capacité du breton Sébastien Ramier à exceller dans les compétitions internationales.

Comment vois-tu le futur du 8 pool ?
Tout dépendra au moins de 2 facteurs prépondérant qui sont :
●        L’entente FFB-AFEBAS.
●        La politique de la FFB qui doit faire évoluer sa mentalité pour prendre en compte les nouveaux enjeux du billard en France qui passeront inévitablement par le billard à poche.

Selon toi, quels pourraient être les obstacles au développement du 8 pool en France ?
Les échecs des points précédents.

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu dans le 8 pool ?
J’aimerais voir plus d’écoutes. Que des groupes de travail avec des joueurs confirmés soient initiés au niveau national afin, en premier lieu, de réconcilier les différentes instances du billard. Les dirigeants seuls ne s’y résoudront pas.

Pourrais-tu consacrer du temps personnel à la promotion du 8 pool ?
C’est mon intention. Autant je trouve que c’est du temps perdu pour l’instant au niveau national, autant, au niveau régional, nous avons la chance d’évoluer dans une Région dynamique et en pleine croissance qui écoute les suggestions des joueurs. Des choses sont encore à améliorer mais l’esprit est bien là !

Si oui, que proposerais-tu ?
Je peux principalement apporter en matière de gestion de projet et de communication sur le net.
Les idées, j’en ai et je les exposerai de manière construite en temps voulu. Au même titre que je l’ai fait les années précédentes avec le CJO (Comités des Joueurs d’Open AFEBAS) mais avec un succès limités lié directement au protectionnisme des dirigeants AFEBAS et à un certain manque d’investissement des joueurs plus souvent raleurs que force de proposition.

Nous te remercions pour tout le temps que tu as consacré à cet interview. Nous te souhaitons pleine réussite pour les prochaines saisons